Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le quotidien d'une retraite ordinaire

  • Toute seule

    Les enfants étaient avec moi pendant 10 jours et j'en ai bien profité. Nous WP_20150502_004.jpgn'avons rien fait de spécial, mais par sa simple présence Mathéo occupait nos journées et je ne parle pas des fois où son cousin venait en visite....

     

      WP_20150503_006.jpgSinon, des balades avec Bibou et Sonny, des courtesWP_20150509_007.jpg 11233803_1109284855754869_6277795622747217418_n.jpgvisites à Mamoune qui nous laissaient mal pendant un moment,des apéros, mais aussi des changements dans le jardin : ludo a coupé des branches pour l'aérer un peu, Anne-So et moi avons tondu l'herbe

    WP_20150508_005.jpgMes deux belles-filles ont rangé mon garage, Ludo m'a permis de mieux voir ma télé qui ne fonctionnait pas trop bien et ils m'ont fait la surprise de m’offrir un lave-vaisselle . Dix jours sympas.

    Hier Ludo n'avait pas le moral à l'idée de repartir et moi je n'ai pas pu m'endormir avant 2h30 du matin.

      Ils sont partis une heure plus tard et après leur avoir souhaité bon voyage, je n'ai pu me rendormir. Vers 5h je changeais les draps et faisais les chambres à fond ....

      J'attendais le coup de fil m'annonçant leur arrivée chez eux, je l'ai eu mais avec une mauvaise nouvelle : en arrivant devant chez lui, mon fils a découvert que sa voiture avait disparu. Dur retour à la réalité !!! Et moi, ça m'a retiré tout courage !!!

     Maintenant j'attends l'arrivée de ma sœur pour la fin de la semaine prochaine.

  • KO

        Ce matin je suis allée voir maman et comme à chaque fois depuis quelque temps, c'était avec angoisse : comment allais-je la trouver ?

       Avec son chagrin d'amour, ses larmes répétées, son délire de persécution et ses phrases ;" je n'ai plus qu'à me jeter sous une voiture, je n'ai plus qu'à mourir" (phrases que nous entendons depuis dix ans), le personnel soignant lui a retirer ses ciseaux, ses aiguilles à tricoter et a appelé un psychiatre gérontologue. En la voyant fortement déprimée, elle lui a prescrit un neuroleptique. Je l'ignorais et lorsque mercredi dernier je suis allée la voir avec Marius, nous l'avons trouvée hagarde. Je n'étais pas vraiment à l'aise. En retournant la voir 2 jours après, elle ne dormait pas mais elle était ailleurs, incapable de marcher seule et surtout incapable d'avoir un discours cohérent. C'était affreux ! J'écoutais, essayais de rassurer ses craintes qui pointaient au milieu de cet étrange monologue. Je suis rentrée chez moi anéantie et depuis, je n'arrive pas à retrouver même un semblant de forme .

       Et ce matin ? me direz-vous. Ce n'était pas extra, mais c'était mieux. Elle a pu parler à peu près normalement tout en restant encore un peu ailleurs. L'infirmière m'a rapporté que la psychiatre était passée jeudi et qu'elle avait remplacé le neuroleptique par un anti-dépresseur et un anxiolytique. Il faut attendre encore un peu pour que tout le neuroleptique soit éliminé, mais voilà pourquoi elle allait mieux.
      Mais quand elle aura retrouvé sa forme d'avant, qu'en sera-t-il de son chagrin d'amour ?

  • Chagrin d'amour

      Il n'y a pas d'âge pour aimer, il n'y a pas d'âge pour souffrir. Banalités, mais vérité.

      Maman marche à l'affectif. Elle a besoin qu'on l'aime et qu'on s'occupe d'elle. Elle a trouvé à l'EHPAD quelqu'un à aimer et nous avons trouvé ça super. Oui, mais Mr M. est malade, plus qu'elle et parfois, il ne sait plus bien qui elle est ou tout simplement, il a envie d'être seul. Et ça, maman ne le comprend pas malgré tout le temps que nous passons tous à l'EHPAD à lui expliquer que ce n'est pas contre elle, que ce n'est que la maladie, qu'il faut prendre les bons côtés et attendre que les mauvais moments passent. Mais elle aussi est malade.... A chaque fois elle prend ça comme une rupture et elle a mal. Elle pleure, beaucoup.

      En ce moment tout tourne autour de Mr M. Elle en viendrait presque à le "harceler" par trop d'attentions  Elle est contente de me voir mais pas trop longtemps....les sorties avec son arrière petit-fils, à la mer,les activités ou les spectacles proposés par la maison de retraite ne l'intéressent plus.

        J'ai de la peine à voir ainsi maman si malheureuse et j'ai peur aussi qu'avec peu de stimulations, elle ne baisse plus vite