Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le quotidien d'une retraite ordinaire

  • Nounou, trois jours et demi

    WP_20170214_11_27_50_Pro.jpg    A chaque fois que je dois garder pour la nuit ou pour quelques jours l'un ou l'autre de mes petits-fils, je suis angoissée les jours qui précèdent et j'ai une sensation de délivrance lorsque cette garde se termine.

     

      Je ne comprends pas ces ressentis que je trouve en plus complètement disproportionnés

     J'adore mes petits-enfants et suis toujours heureuse de les voir, de les avoir !

      WP_20170214_11_36_54_Pro.jpgAvec Marius, nous avons été très occupés : chaque jour la WP_20170214_11_41_27_Pro.jpgbalade du chien à "la grotte". Mais là ça s'est un peu compliqué, il a fallu que je le suive dans ses escalades ... Il m'est arrivée de rentrer cassée !

      Nous avons fait des courses, déjeuné à Mac Do,sommes allés à Uzes pour manger "la soupe des colibris" et faire le marché.

     Nous avons fait des toupies, des boomerangs,les devoirs (lecture et WP_20170216_13_24_39_Pro.jpgapprentissage de mots de dictée).

    Nous avons regardé des films ,fait des câlins, je lui ai lu des histoires, nous avons marqué des buts....

    Tout cela avec bonne humeur.

    J'ai passé de très bons moments et il m'a souvent amusée.
    Alors pourquoi ses sentiments ambigus avant et après ces journées ? Peut-être parce que ça représente trop de changements avec mon train-train de célibataire .....

  • Quatre jours à Risoul

    Quand ma sœur m'a donné ses dates de venue dans le Sud, elle m'a demandé si nous pourrions profiter de sa visite pour aller passer 2,3 jours à Risoul pour profiter de la montagne sous la neige.

      Emploi du temps organisé :  2 visites à maman et trois jours pleins à Risoul.

      Une amie est venue s'installer chez moi pour s'occuper de mes bêtes et nous sommes parties le samedi après déjeuner.

     WP_20170124_17_37_25_Pro.jpgVoyage sans histoire, malgré la neige à Risoul nous avons pu monter sans chaînes ni chaussettes. Il faisait froid dans l'appart mais nous étions heureuses d'être là-bas.

     Petite balade et petites courses en station puis installation.

    Le lendemain, il faisait beau. Nous sommes descendues boire un café face aux pistes. Nous étions bien.

      WP_20170122_17_04_46_Pro.jpgL'après-midi, balade sur la route de Vars, cool, il ne faisait pas trop froid et nous étions contentes de notre promenade.

      Le lendemain matin, farniente. Nous sommes sorties vers midi pour WP_20170123_13_27_17_Pro.jpgaller déjeuner au restaurant comme ma sœur en avait envie. Très peu de monde, mais l'Eterlou nous rappelait quelques souvenirs .....

     WP_20170123_14_48_43_Pro.jpgL'après-midi, grande balade : d'abord le Lac du Prés du Lauz et la porte. Du lac, plus une WP_20170123_16_06_38_Pro.jpgtrace, il était entièrement recouvert de neige ! Nous avons courageusement continué vers la WP_20170122_17_42_49_Pro.jpgporte. Petit arrêt pipi, photos, puis nous avons pris le chemin du retour. Plus de 11km de balade. Je suis revenue complètement cassée !

      Dernier jour de vacances le mardi, dernier petit café en fin de matinée face aux pistes.

    WP_20170124_15_35_51_Pro.jpgComme la route était toujours sèche, j'ai proposé à ma sœur d'aller se balader dans la vallée; d'abord un tour à la fontaineWP_20170124_15_40_13_Pro.jpg pétrifiante et pour innover un peu nous avons suivi le chemin au dessus de celle-ci. Celui-ci nous a fait monter puis redescendre vers le parking de la WP_20170124_16_15_42_Pro.jpgfontaine. Balade trop courte aussi nous sommes allées vers le plan d'eau. Promenade très agréable tout autour, beau paysage.

     

     Le lendemain ménage, chargement de la voiture et voyage de retour avec un peu de neige fondue qui tombait dans la vallée.
      WP_20170124_12_22_42_Pro.jpg Ce furent 3 jours de vraies vacances, pas d'animal à s'occuper ça ne fait pas de mal de temps en temps, nous avons profité de merveilleux paysages et d'un temps très agréable. Seul regret : nous n'avons pas skier et la neige, le beau temps et le peu de monde nous a donné envie d'en faire; On va essayer de voir ça l'année prochaine !

     

  • Craintes

    Pour tout le monde, le cancer fait peur. Pas d'obsession mais parfois, on y pense. Quand vraiment ça vous tombe dessus, c'est un grand coup au plexus. Peurs, espoirs, désespoirs, fatigue se succèdent jusqu'à ce qu'on annonce votre rémission.

     Malgré tout, comme on m'a dit que ceux qui avaient déjà eu un cancer avait deux fois plus de chance d'en avoir un autre, quand j'ai des douleurs qui durent, qui sont inexplicables, je continue à avoir des craintes.... Surtout  pensant que les gros chocs psychologiques peuvent favoriser la venue d'un cancer, je ne suis pas entièrement rassurée.

    Depuis bien longtemps, je tombe ! A la maison, en vacances et en balade. Dernièrement je suis tombée en marchant et j'ai trouvé le moyen de me déplacer le sacrum, le bassin, je me suis étirée ligaments et muscles... Bref je tombe, je me fais mal et je pense à maman et à ses symptômes.Et je ne parle pas de mes pertes de mémoire... Je sais, quand on s'en rend compte c'est qu'on n'est pas malade. C'est ce que les docteurs disaient à maman il y a quelques années....

      Bref ces craites sont dans un tiroirs de mon cerveau, j'essaie de les verrouiller mais sans succès !